Cystite et incontinence urinaire

  1. Qu’est-ce qu’une cystite ?
  2. Quels sont les symptômes d’une cystite ?
  3. Comment attrape-t-on la cystite ?
  4. Comment l’endobacterie arrive-t-elle dans la vessie ?
  5. Comment le transfert hydrolipidien s’effectue-t-il dans les cystites ?
  6. Quelles sont les causes des affaiblissements du microbiote vaginales ?
  7. Pourquoi les cystites demeurent-elles plus fréquentes en ménopause ?
  8. Comment prévenir les infections urinaires ?
  9. Quels sont les traitements possibles contre la cystite ?
  10. Qu’est-ce qu’une cystite récidivante ?
  11. Est-ce que les infections urinaires favorisent les incontinences urinaires ?

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite est une infection urinaire qui se trouve dans la vessie. Elle s’exprime par des douleurs vésicales et des difficultés à uriner. Elle résulte de la colonisation de la vessie par des bactéries.

Quels sont les symptômes d’une cystite ?

  • Douleur pelvienne
  • Douleur ou sensation de brulure à la miction ;
  • Sentiment de pesanteur dans le bas ventre ;
  • Besoin urgent et fréquent d’uriner ;
  • l’urine peut-être trouble avec une odeur inhabituelle
  • parfois des traces de sang figure dans l’urine

Comment attrape-t-on la cystite ?

Le plus souvent, la bactérie responsable des infections urinaires est une endobacterie (elles demeurent naturellement dans le corps, ici elle vient du gros intestin).

On rencontre 3 types d’endobacterie fautif des infections urinaires :
— Escherichia coli (E. coli ou colibacille responsable de 75 à 90 % des cystites)
— Protéus
— Klebsiella

Comment l’endobacterie arrive-t-elle dans la vessie ?

Ses bactéries transitent de l’intestin au rectum, puis du rectum à l’anus. De l’anus au vagin par le film hydrolipidien.

Lorsque le vagin apparait en bonne santé, son microbiote le protège. Mais un affaiblissement suffit pour que le développement se réalise.

Celle-ci pénètre dans l’urètre, puis remonte dans la vessie et commence à s’y multiplier : c’est l’apparition de la cystite.

Comment le transfert hydrolipidien s’effectue-t-il dans les cystites ?

Le transfert anno-vaginal s’effectue par :
-les rapports sexuels,
-une mauvaise hygiène,
-les protège-slips.

Quelles sont les causes des affaiblissements du microbiote vaginales ?

La santé vaginale peut se trouver fragilisée par :
-l’âge,
-les antibiothérapies,
-les incontinences urinaires…

Pourquoi les cystites demeurent-elles plus fréquentes en ménopause ?

La diminution de production d’œstrogène qui survient lors de la ménopause entraine un amincissement de la paroi urétro-vaginale, ainsi qu’un déclin de sa tonicité. Ce qui facilite le passage des bactéries.

Comment prévenir les infections urinaires ?

  • Hygiène intime,
  • boire correctement,
  • éviter les vêtements serrés en synthétique,
  • limiter les tampons et protège slip,
  • uriner après les rapports,
  • écarter les cafés, tabac, sucre…

Quels sont les traitements possibles contre la cystite ?

  • Les antiseptiques urinaires.
  • Les antibiotiques : pénicillines.
  • Les antibiotiques : quinolones urinaires.
  • Les antibiotiques en monodose.

Qu’est-ce qu’une cystite récidivante ?

Lorsque vous avez 4 cystites ou plus par ans alors vous avez une infection urinaire chronique (ou cystite récidivante).

Dans ce cas, on suggère les cures de probiotique. Car l’antibiothérapie répétée fragilise le microbiote vésical. Donc une cure de probiotique peut peut-être inverser la tendance.

Est-ce que les infections urinaires favorisent les incontinences urinaires ?

Les cystites augmentent les fréquences urinaires. Donc, les infections urinaires peuvent encourager l’apparition des infections urinaires par urgenturie.

Les douleurs et l’inflammation peuvent diminuer la réponse vésicale. Par conséquent, lors de cystite, les symptômes des incontinences urinaires à l’effort sont majorés pendant l’infection.

La cystite peut augmenter l’apparition des dysuries à cause de son effet inflammatoire sur la vessie donc par extension sur le détrusor.