Rééducation sphinctérienne

  1. A qui s’adresse la rééducation sphinctérienne ?
  2. Ce n’est pas juste pour les fuites urinaires ?
  3. Quelles sont les autres raisons qui impliquent une rééducation sphinctérienne ?
  4. En quoi consiste la rééducation sphinctérienne dans le cadre des fuites urinaires ?

À qui s’adresse la rééducation sphinctérienne?

La rééducation sphinctérienne est plus connue sous la dénomination de rééducation du périnée. Elle s’adresse à toutes les femmes qui ont des problèmes de périnée, peu importe l’âge.

Ce n’est pas juste pour les fuites urinaires ?

Non, la rééducation du périnée peut être réalisée pour différentes raisons. Le travail de lutte contre les fuites urinaires est l’une d’elles.

Quelles sont les autres raisons qui impliquent une rééducation sphinctérienne ?

Parmi les différentes raisons de la rééducation, il y a :

  • La douleur,
  • L’hypertonie (muscle du périnée trop contracté),
  • Post chirurgie
  • Incontinence fécale…

En quoi consiste la rééducation sphinctérienne dans le cadre des fuites urinaires ?

Tous dépendent du bilan. En effet, il existe différents types d’incontinence urinaires. La rééducation du périnée suit 3 étapes indispensables.
Voici les grandes étapes de la rééducation du périnée :

  • Le bilan
  • La rééducation
  • L’autonomisation

Quelle est la première étape de la rééducation sphinctérienne ?

Le bilan
Peu importe le professionnel de santé qui vous fait la rééducation, il doit commencer par le bilan. C’est essentiel pour un traitement approprié. Cette étape est obligatoire et déterminante. Il permet de savoir si oui ou non il y a besoin de séance et surtout le nombre de séances utile pour une bonne rééducation s’il y a rééducation. De plus, il permet le choix de la sonde si la rééducation nécessite son usage.

Quelle est la deuxième étape de la rééducation sphinctérienne ?

La rééducation
Après la séance bilan, on fait la rééducation pure. Celui-ci peut être fait de 3 manières différentes chez le professionnel de santé.

Quelles sont les 3 manières de faire la rééducation du périnée ?

  • La rééducation manuelle
  • La rééducation par électrostimulation
  • La rééducation par biofeedback

Qu’est-ce que la rééducation du périnée manuelle ?

C’est l’un des meilleurs lorsqu’on veut juger les capacités musculaires d’un patient. Il offre la possibilité de suivre l’évolution d’un patient qui a une bonne prise de conception de son périnée.

La contraction des muscles du plancher pelvien ne sont pas visible. On peut seulement arriver à ressentir la contraction, on ne peut le voir. Pour pouvoir faire travailler un muscle, il est important de voir son action. Donc le travaille manuelle doit être faite dans le cadre de la prise de conscience du musculaire.

En quoi consiste la rééducation du périnée par électrostimulation ?

Cela se fait avec une sonde qui vous est prescrite par votre prescripteur de la rééducation (hôpital, gynéco…) ou sagefemme ou kinésithérapeute lors du bilan.

Lorsque la prise de conscience n’est pas aboutie par la rééducation manuelle l’usage de la sonde peut être utile pour faire travailler la patiente, toute on lui donnant un repère. Contrairement à la rééducation manuelle, il est moins invasif donc peut être un peu plus apprécié de la gent féminine.
Moins pratique pour le retour, mais plus facile pour le patient.

Qu’est-ce que la rééducation du périnée par biofeedback ?

C’est très proche de celle de l’électrostimulation.
La différence avec l’électrostimulation c’est que ce que vous faites c’est-à-dire vos efforts fournis vous est visible à travers un retour fait par machine. Si votre kiné est équipé d’ordinateur pour l’électrostimulation, vos contractions peuvent être représentées sur l’écran par une courbe. Dans certains logiciels, vous pouvez jouer un jeu ou vous avez des choses à attraper sur l’écran et ils sont placés à des endroits stratégiques. Pour les attraper, il faut faire une contraction du périnée.

Le biofeedback permet de quantifier votre travail. Ce qui peut être rassurant chez certains. Mais il ne suffit pas de faire des séances de biofeedback pour muscler son périnée. Il faut exploiter les données obtenues par biofeedback pour améliorer au maximum sa rééducation.

Quelle est la troisième étape de la rééducation du périnée ?

L’autonomisation du patient :
Cette étape est nécessaire pour que comme tout muscle le périnée soit toujours musclé. En effet, il ne suffit pas de faire 10 séances de rééducation pour avoir un périnée optimal toute sa vie. Comme tous musclent, le périnée doit être entretenu dans le temps. Donc les séances de rééducation doivent finir par l’autonomisation du patient. Afin, qu’elles puissent continuer à travailler son muscle chez lui.

Donc à la fin de cette étape le patient doit avoir :

  • Des exercices pour continuer à muscler le périnée. Des exercices qu’ils peuvent continuer à faire seuls
  • Savoir évaluer son périnée en cas de doute.
  • Des conseils sur:
    • les notions d’hygiène interne (alimentation, café…)
    • les produits d’usage interne (lubrifiant…)
    • les outils de musculation tels que les boules de geisha…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.